Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/04/2011

Sète Expo Jean-Jacques MENARD,Galerie La Coursive

Une recherche Picturale venue d'Australie...

expo Sète,galerie la coursiveCommercial de métiers, Jean-Jacques MENARD découvre l’Australie en 2003, et plus particulièrement « le Bush », désert australien, terre des Aborigènes : cette terre rouge illuminée par le soleil et les couleurs qui changent au fil des heures. C'est après sa rencontre avec des Aborigènes qu'un déclic va se produire : il sera particulièrement touché par leurs conditions de vie et leur richesse artistique. L’Australie a été un renouveau dans sa manière d’aborder la peinture et il s’est inspiré de l’art aborigène, en respectant les codes « Art protégé ».

Toujours à la recherche de mise en œuvre, il utilise l’acrylique, l’huile mais aussi le collage, le crayon graphite et l’encre typographique. Sa curiosité, son engouement le conduisent à rechercher des matières, des supports pour  mettre en œuvre ses toiles. Toujours plus loin, encore plus loin, son ami Alain Campos, artiste peintre professionnel depuis de nombreuses années l’encourage et nous aussi.

Expo jusqu'au 18 Avril 2011, Galerie de La Coursive à Sète

Espace Galerie Dock Sud

06/04/2011

Pour Hubert Reeves, le monde cosmique, comme la musique, est un monde d’émotions et de rêves….

Hubert Reeves, OCBMUSIQUé « … Dans la nature, le créateur artistique associe des éléments pour obtenir des œuvres aux propriétés nouvelles, sous la double houlette du jeu et des règles musicales. Il se situe dans la pure tradition de l’activité du cosmos’ . Cette phrase résume la « Soirée Conférence et Musique » qui nous a été offerte le dimanche 27 mars 2011, à la Cigalière de Sérignan, par l’astrophysicien Hubert Reeves et ses amis de longue date, les musiciens du Quatuor Ludwig : Jean Philippe Audoli et Elenid Owen (violons), Padrig Faure (Alto) et Anne Copery (violoncelle).

Hubert Reeves, OCBMUSIQUéTout au long du spectacle des diapositives de l’espace : astéroïdes, planètes, météorites… ont été projetées ;  Ces images venant de l’infini  temps espace… ont fait rêver le public.  Hubert Reeves nous a fait part de ses réflexions sur la musique et la création  artistiques et son rapport avec la nature et l’espace. Les œuvres interprétées par le Quatuor Ludwig : 1er  mouvement du quatuor opus 20 n°2 d’Haydn ; 1er mouvement du quatuor en fa de Ravel ; 1e partie du quatuor, N°1 de Ligeti Hubert Reeves, Quatuor Ludwig OCBMUSIQUé« Métamorphoses Nocturnes » ; 3e mouvement et final du quatuor «  la jeune fille et la mort » de Schubert, ont jeté un pont entre les arts et la science. Ce choix musical permettait à Hubert Reeves de nous expliquer le parallélisme qui existe entre création musicale et création du cosmos, en mêlant intimement ces œuvres aux écrits de la genèse des étoiles.

Pour Hubert Reeves, le monde cosmique, comme la musique, est un monde d’émotions et de rêves ou la rigueur des recherches alterne avec la plus grande des poésies. Hubert Reeves a parlé d’une manière touchante de la création de l’Univers et, par petites touches, nous a amené à nous interroger sur le devenir de la Planète et sur notre contribution à son devenir… Vaste question scientifique, humaine et spirituelle !

Hubert Reeves, Quatuor Ludwig OCBMUSIQUéAprès le spectacle, donné devant une salle comble qui a réservé aux cinq protagonistes une belle et longue ovation, Hubert Reeves s’est prêté de bonne grâce à une séance de dédicace, sous l’œil satisfait du président de l’OCB MUSIQUé, Jean Pierre Fabregat, organisateur de cette soirée.

Jean Pierre Nitus.

Photos : Alain Diaz Alonso