Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/08/2012

LES RENCONTRES D'ARLES proposent des stages jusqu’au 23 septembre 2012 Et 60 expositions de photographies

 

rencontres d'ArlesFondé en 1970, le festival des Rencontres d’Arles contribue chaque été à présenter un panorama de la photographie mondiale.

À travers plus de soixante expositions, les Rencontres d'Arles proposent des productions inédites qui s'inscrivent de manière harmonieuse et parfois inattendue dans les richesses patrimoniales de la ville.

               En effet,vingt six artistes photographes, diplômés de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles (ENSP) présentent leurs œuvres. L'enseignement de l'ENSP  a été fortement marqué par trois professeurs : 
Alain Desvergnes, Arnaud Claass, Christian Milovanoff, tous photographes.

Les programmes associés : SFR Jeunes Talents, qui a su faire émerger de jeunes artistes. 
Olympus fait le mur, une exposition évolutive et originale initiée par Olympus et l'ENSP.

Ces dernières années, le festival des Rencontres d’Arles a développé d'importants projets pédagogiques et révélé de nombreux photographes depuis sa création. Abordant tous les genres photographiques, les missions des Rencontres sont multiples et proposent à tous les publics une autre conception de l'exposition photographique.

Ouvert tous les jours de 10h à 20h

www.rencontres-arles.com
/ 
info@rencontres-arles.com

 Tel.+33 (0)4 90 96 76 06

02/11/2011

Yves NAT, un grand pianiste biterrois, le plus attachant des pianistes de sa génération

Dans les grands noms de la musique classique ou de chant lyrique de notre région, OCBMusiqué béziers a rendu hommage à : Lucile Panis, Camille Saint-Saëns, aujourd’hui c’est à Yves NAT, le plus attachant des pianistes de sa génération.

OcbMusiqué, hommage à YVES NATUn peu oublié de nos jours, ce géant aux doigts ailés, pudique, réservé et même secret et pourtant… Vénéré par Marcel Proust qui l’encensa en ces termes « .. son jeu est celui d’un si grand pianiste que l’on ne sait plus s’il est vraiment pianiste ; car cela devient si transparent, si plein de ce qu’il interprète, qu’il disparaît pour devenir une fenêtre ouverte sur le chef d’œuvre ».

Sa place dans l’histoire de l’interprétation est immense ; cet être fascinant fut, comme Arthur Rimbaud, son ami, un passant « considérable ». 

Premier concert à Béziers, il a 8 ans 

« Tout pour la musique, rien pour le piano, s'oublier entièrement », professe cet intransigeant, disparu il y a un demi-siècle, à 66 ans », telle était la devise de ce musicien, né à Béziers le 29 décembre 1890 (1956) . Issu d’une famille modeste, son père mélomane, n'hésite pas à lui donner une éducation musicale de qualité. Yves Nat se révéla être un enfant prodige, à l'instar de Mozart, Liszt ou Saint-Saëns : à sept ans, il connaissait déjà par coeur les 48 préludes et fugues du Clavier Bien Tempéré de J.S. OcbMusiqué, hommage à YVES NATBach ! (ceux qui ont étudié le piano comprendront aisément le tour de force que cela peut représenter). En concert à Béziers, il n’a pas dix ans, et interprète sa toute première composition : une Fantaisie pour Orchestre, présents dans le public, Camille Saint-Saëns et Gabriel Fauré, alors directeur du Conservatoire de Paris, remarquèrent le pianiste et surtout le compositeur à la précocité exceptionnelle. Direction Paris et son Conservatoire, où il obtient en 1907 un premier prix de piano dans la classe de Louis Diémer, virtuose au renom international, qui forma entre autres illustres pianistes Alfred Cortot, Robert Casadesus, Lazare Lévy, Edouard Risler, etc.

Lire la suite

07/06/2011

Le bicentenaire de La naissance de Franz LISZT est fêté à travers le monde

OCBMUSIQUé,Franz Liszt

2011-1811 Franz Liszt est né il y a 200 ans en Hongrie,

le 22 octobre 1811


 

Compositeur révolutionnaire, pianiste virtuose, chef d'orchestre, écrivain prolixe, professeur de légende, philanthrope et humaniste, Liszt a marqué son époque. Figure emblématique de la génération romantique, véritable légende de son vivant, il peut être considéré comme la première "pop-star" de l'histoire de la musique. "Propagateur" incomparable de la musique des autres, il a mené sa carrière dans presque tous les pays qui forment l'Union européenne aujourdhui, dont il est une des principales figures culturelles. Pour Ravel, bien des compositeurs doivent "le meilleur de leurs qualités à la générosité musicale, vraiment prodigieuse, de ce grand précurseur".

Le bicentenaire de sa naissance, en 2011, est fêté à travers le monde, et particulièrement en France, pays qui l'avait adopté et avec lequel il a toujours entretenu de profondes relations. Liszt a toujours parlé et écrit le français ; il confessait une "passion chauvine pour Paris" où il s'était installé à 12 ans. C'est en raison de ces liens privilégiés que le Ministère de la Culture et de la Communication et le Ministère des Affaires étrangères et européennes ont décidé la mise en place de l'Année Liszt 2011 en France, inscrite à la liste des Célébrations nationales. Eternel tzigane de l'âme, voyageant sans cesse de Dublin à Saint-Pétersbourg, de Cadix à Istanbul et dans plus de soixante villes françaises, Liszt fut aussi un penseur pertinent, poétique et iconoclaste.

L'Année Liszt 2011 en France a pour but de lever le voile sur l'immense héritage de Liszt, sur son œuvre, son message, qui dépasse le seul domaine de la musique. Ce site vous permettra de parcourir sa carrière, son œuvre, ses voyages, et de vous tenir informé des nombreux événements qui marqueront le bicentenaire de sa naissance.

"La mission des artistes est d’exprimer, de manifester, d’élever et de diviniser en quelque sorte le sentiment humanitaire sous tous ses aspects"  F.Liszt 1835